Plantes d’Amérique pour terrariums naturels

plantes-amerique-terrariums
Partages 21

Vous souhaitez réaliser un terrarium naturel pour Pantherophis guttatus ou d’autres espèces de reptiles originaires d’Amérique ? Voici une liste de plantes originaires d’Amérique du Nord ou Sud, avec leur aire de répartition d’origine, leur résistance et leur caractère courant ou non en jardinerie.

Les plantes listées ici ont été cherchées pour un terrarium de Gutt, donc pour un volume moyen de 120x60x60cm. En cela, ce sont des plantes relativement petites pour qu’elles rentrent dans ce volume. Si vous avez de très grands terrariums (+ de 2m), le choix de plantes sera sûrement plus large.

Pour terrarium tempéré ou humide

La plupart de ces plantes nécessitent une humidité moyenne à forte (substrat toujours humide). Certaines sont plus résistantes que d’autres, mais elles nécessiteront quasiment toutes un arrosage régulier et suivi.

Fougères américaines

Les fougères nécessitent un substrat bien humide et une luminosité faible puisque ce sont des plantes d’ombres. En cas de lumière excessive, le feuillage devient brun (brûlures).

Fougère de Boston (Nephrolepis exaltata) : originaire des forêts chaudes et humides d’Amérique et des îles pacifiques, c’est une fougère très résistante que l’on trouve également en Floride. Elle peut atteindre 2m dans son environnement naturel, plus souvent 1m dans nos intérieurs. Très courante en jardinerie, certaines variétés sélectionnées sont plus petites ou avec des feuilles un peu différentes (fluffy ruffle par exemple atteint 15cm max). Voici une fiche de culture avec une liste de cultivars : http://nature.jardin.free.fr/vivace/ft_nephrolepis.html

Polypodium vulgare : fougère américaine et européenne qui colonise facilement les murs, roches et souches d’arbre. Tendance épiphyte. Taille d’environ 0.3m max, peu commune en jardinerie.

Plantes vertes américaines

Genre Tillandsia : de nombreuses variétés de Tillandsias sont originaires des forêts humides d’amérique du sud. Le Tillandsias usneoides, appelée mousse espagnole, est présente dans les forêts de Floride. Ce sont des plantes épiphytes, idéales pour coloniser des branches et supports verticaux. Attention elles vivent avec l’humidité ambiante, ne pas oublier de les vaporiser. Les Tillandsias sont communes en jardineries, ainsi que la mousse espagnole.

Genre Tradescantia (misère) : de nombreuses variétés existent. Tradescantia virginiana (0.4cm) est originaire des Etats-Unis, et a l’intérêt de présenter un aspect proche d’une touffe d’herbe, mais avec l’avantage d’être fleurie ! Très résistant mais peu courant en jardinerie. Vous trouverez beaucoup plus facilement d’autres cultivars dans les plantes d’intérieur.

Guzmania : les guzmanias, de la famille des bromeliacées, sont souvent présents dans les terrariums humides et tropicaux car ils ont une tendance épiphyte qui convient bien à ces milieux. Ils sont originaires des forêts tropicales d’amérique centrale et du sud. Il existe plus de 100 espèces de Guzmania, vous avez donc du choix en couleurs. C’est une plante très courante en jardinerie et plutôt résistante.

Impomea : Vous avez déjà forcément vu une variété d’Ipomée. Ou du moins vous voyez le liseron, qui grimpe partout et fait de petites fleurs roses ? Certaines variétés d’Ipomée lui ressemblent. L’Ipomée est une plante grimpante à fleur qui regroupe de nombreuses espèces. Certaines se trouvent en amérique centrale et du sud. C’est le cas de :

  • Pour le Mexique : Ipomœa lobata (fleurs rouges en épi), Ipomœa tricolor (fleurs bleues) et Ipomœa coccinea (fleurs rouges).
  • Pour l’amérique du sud (forêts humides) : Ipomœa quamoclit (fleurs rouges), Ipomœa purpurea (fleurs bleues).

Monstera obliqua : les monsteras sont des lianes avec des feuilles souvent immenses (peut-être connaissez-vous le faux-philodendron ? Monstera deliciosa). La variété Monstera obliqua propose des feuilles bien plus raisonnables, d’à peine 5cm de long ! Par contre c’est une variété peu commune. Je la met car je l’ai découverte grâce à une connaissance qui m’a donnée une bouture, et essayez de vous la procurer par ce biais, car sur les sites en ligne où je l’ai trouvée elle coûte une fortune.

Oxalis triangularis : Cette plante qui ressemble à un trèfle est parfois disponible en jardinerie. Elle est originaire d’amérique du sud, fait 20-25cm de haut et fait un parfait couvre-sol. Elle demande un environnement très lumineux.

Orchidées américaines

Les orchidées sont bien souvent épiphytes, elles nécessitent donc une forte humidité, avec une vaporisation souvent quotidienne.

Orchidées de Floride : ce site recense des orchidées originaires de Floride, idéales pour le biotope des Gutts. Les orchidées étant épiphytes, elles habillent parfaitement les troncs et fonds de liège des terrariums. Attention les orchidées présentées sur ce lien sont bien sûr loin d’être courantes en jardinerie, il vous faudra donc voir quelles variétés sont disponibles chez des spécialistes.

Orchidées d’amérique du Sud : Pour élargir un peu la liste des orchidées trouvables, voici quelques variétés botaniques originaires d’amérique du sud, que j’ai trouvé grâce au catalogue de La Cour des Orchidées. Au moins vous saurez qu’au moins un vendeur français les propose ! Elles sont peut-être trouvables ailleurs mais je n’ai pas regardé. Liste non exhaustive, je vous laisse étudier le catalogue ! Attention si vous n’êtes pas connaisseur des orchidées, elles peuvent être délicates (gros serpents attention) et certaines variétés demandent des conditions précises pour refleurir (période de températures plus fraîches par exemple).

  • Barbosella autralis (Brésil, 1500m d’al.)
  • Barbosella porschii (Brésil, Argentine)
  • Catasetum pileatum (Nor de l’amérique du sud)
  • Catlleya harrisonnae (Bresil)
  • Cattleya aclandiae (Brésil)
  • Epidendrum scriptum (Mexique Costa Rica)
  • Laelia fidelensis (Brésil)
  • Oncidium pulchella
  • Pleurothallis sarracenia
  • Sigmatostalix radicans

Pour terrarium sec

Les déserts américains sont majoritairement constitués de cactus. Dans le désert du Sonora, qui s’étend de la Californie au Mexique, les cactus variés prédominent, et notamment le Saguaro qui en est l’emblème.

La plupart des terrariums naturels de type aride esquivent le problème des cactus en se focalisant sur des paysages faits de pierre et d’herbes sèches.

Quand on pense désert on pense souvent « sable », ce qui est bien souvent une erreur, qui amène notamment à maintenir des Pogonas sur du sable. La plupart des déserts sont constitués d’une terre compacte et argileuse.

Vous souhaitez absolument mettre des plantes dans un terrarium de type désert américain ? Voici quelques espèces que l’on rencontre dans le Désert Sonora :

  • Pavot de californie (Eschscholzia californica) : plante à fleurs jaunes, annuelle assez courante et qui se resème très bien.
  • Agaves : de nombreuses espèces d’Agaves y sont présents. Ce sont des plantes succulentes souvent assez grandes, choisissez bien le cultivar. En taille raisonnable il y a Agave cerulata, Agave parryi, Agave victoria regina, Agave colorata, Agave arizonica. Consultez cette page pour une liste avec photo de variétés vues sur place. Si vous ne trouvez pas ces cultivars très spécifiques, vous pouvez vous contenter d’une espèce proche ou qui y ressemble.
  • Cactus : voici quelques variétés de cactus présentes dans cette zone.Vérifiez que leurs épines ne proposent pas de risque à votre animal. Les animaux dans la nature ont bien plus d’espace pour pouvoir éviter les plantes au besoin, ce qu’un milieu confiné comme un terrarium ne propose pas. Opuntia phaeacantha, Mammillaria grahamii (courant en jardinerie), genre Ferocactus, genre Echinocereus.

Dans ce désert du Sonora sont présents certains Lampropeltis, Heterodon et Pituophis, n’hésitez donc pas à chercher des photos de ce désert américain pour vous inspirer !

N’hésitez pas à indiquer en commentaires des espèces de plantes originaires d’Amérique qui conviendraient parfaitement à un terrarium pour Gutt !

Partages 21
4 réponses
  1. Alex
    Alex dit :

    Bonjour,

    Votre liste est superbe, bravo pour le boulot, juste un petit détails. Par exemple je suis a la recherches de plantes pour un Pituophis Catenifer Sayi ( Donc semi-aride / 30 degrés / 30%-50% d’humidité ) Et vous ne précisez pas les conditions de maintien des plantes de façon exacte. J’ai beaucoup de mal à en trouver avec ses paramètres la. Je vais aller jeter un oeil à votre deuxième page sur les plantes américaines en espérant qu’il y est moins de plantes tropicales de proposé, surtout à la base pour une Gutt… Merci

    Répondre
    • Guttatophile
      Guttatophile dit :

      Effectivement je pourrai rajouter des infos sur les conditions de ces plantes. Les Gutts, en tout cas en Floride, se trouvent dans les forêts et les marais donc une humidité un peu plus importante me paraît raisonnable tant qu’on a un point sec. Par exemple je vais tester en mettant une zone plantée plus humide au point froid et pas de plantes vivantes au point chaud (de toute façon le spot chauffant n’a pas une lumière suffisante pour une bonne croissance de celles-ci). La maladie des ampoules par exemple apparaît si le substrat est toujours humide voire gorgé d’eau. Mais effectivement je vais chercher des plantes de milieux un peu plus arides de types « désert » américain 🙂

      Répondre
      • Alex
        Alex dit :

        D’accord super 🙂 J’ai hâte de voir cette liste de plantes de milieu semi-aride! ( Si vous comptez faire une liste ) J’en serais le premier à m’en servir 🙂 Concernant l’aménagement même si ce n’est pas la même espèce et que le Pituo à plus tendance à être fouisseur je lui laisse aussi une partie meuble et dégagée au point chaud, qu’il apprécie d’ailleurs et côté froid ce sera planté 🙂 Merci pour votre boulot en tout cas 🙂

        Répondre
        • Guttatophile
          Guttatophile dit :

          Je compte faire une liste mais pas de date de sortie pour l’instant ^^ Je l’ajouterai à cette page 😉 J’ai commencé à chercher les plantes du désert américain mais rien de facilement trouvable… J’ai commandé un bouquin sur les plantes de terrarium aussi pour m’aider, même si bien souvent l’origine géographique des plantes n’est pas indiquée. Ca peut au moins donner des idées de noms sur lesquels se renseigner !

          Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *