10 idées reçues sur les serpents

3 Partages

Les serpents sont victimes de nombreux préjugés, qui peuvent expliquer la peur que les gens en ont. Voici quelques affirmations couramment entendues et leur réponse, qui permettront peut-être de changer la vision qu’en ont certaines personnes. Parce que pour ne plus avoir peur de quelque chose, il suffit de le connaître.

Tous les serpents sont venimeux

Faux ! Sur les presque 3000 espèces recensées dans le monde, seules 10% sont considérées comme dangereuses pour l’homme. Ces espèces sont principalement présentes en Inde et en Australie. La majeure partie des espèces de serpents sont des constricteurs, qui tuent donc par étouffement de la proie, sans posséder de venin. De plus, tous les venins de serpents ne sont pas mortels ou dangereux pour l’homme. Les vipères françaises par exemple, présentent un risque surtout pour les personnes allergiques. De plus, chaque morsure ne provoque pas une envenimation, car le venin est très précieux pour le serpent et long à produire, ils ne l’utilisent donc pas systématiquement.

Les serpents piquent avec leur languelangue-serpent

Faux ! La langue du serpent est bifide (scindée en deux) car ils l’utilisent pour détecter la directio
n dans laquelle est partie la proie. En effet, selon si ils détectent davantage d’odeurs sur la partie droite ou gauche de leur langue, ils vont évaluer où est partie la proie. Leur langue est donc un organe sensoriel comme chez l’humain et les autres animaux. Se faire toucher par la langue d’un serpent n’a donc aucun impact, ils se renseignent simplement sur leur environnement. De même, s’ils sortent leur langue en vous regardant, ce n’est pas parce qu’ils vous trouvent appétissant, mais parce qu’ils cherchent des odeurs pour identifier leur environnement.

Un serpent est froid et gluant

Faux ! Un serpent est ectotherme et poïkilotherme. Ils ne produisent pas de chaleur, la chaleur de leur corps dépend donc de leur milieu. Un serpent n’est donc pas froid, il est juste à la température de l’endroit où il se trouve. S’il a passé du temps à son point chaud avant que vous le preniez, il sera donc à la température de son point chaud.

Enfin, le serpent ne secrète aucune substance sur sa peau. Sa peau n’est donc pas gluante, mais lisse et plutôt douce grâce à ses écailles.

Les serpents sont méchants, ils ne cherchent qu’à mordre

Faux ! Un serpent, lorsqu’il se sent menacé, tentera toujours de fuir. S’il se met en position face à vous, c’est une posture de défense, lorsqu’il se sent acculé et qu’il n’a plus d’autre choix que de faire front. Un serpent mord pour chasser, mais il voit l’homme comme une menace, il va donc fuir. Si vous vous faites mordre par un serpent, prenez du recul et demandez-vous pourquoi. Si vous avez essayé de l’attraper une fois qu’il était coincé, c’est normal. Si vous lui avez marché dessus (comme cela arrive souvent en forêt), c’est également normal. Au même titre qu’un chat ou un chien vous aurait mordu parce qu’il se serait senti agressé.

Nicolas Hussard de Reptiligne parle très bien de cela dans cette vidéo : « Les serpents agressifs n’existent pas […] ce sont juste des animaux qui ont peur et se défendent ».

Les serpents sont méchants, ils mangent des souris toutes mignonnes

Vrai et faux ! Oui, les serpents sont carnivores. Quelques espèces mangent du poisson, des insectes ou des oeufs, mais elles sont très rares, la plupart mangent des mammifères, et sont donc nourris avec des souris ou des rats en captivité. Pour les plus gros spécimens, cela peut aller jusqu’au lapin.

Sont-ils méchants pour autant ? Ils se nourrissent au même titre que vous vous nourrissez de vache, cochon, poulet… et que votre chat se nourrit de souris, mulots et oiseaux ! Alors pourquoi reprocher aux serpents ce que nous ou d’autres animaux font également ?

Les propriétaires de serpents leur donnent des chatons à manger

Faux ! Cette croyance a la vie dure à cause des personnes qui s’amusent à la répandre… Mais ne soyons pas bisounours, il y a sûrement des gens qui le font… Mais ce n’est pas une généralité, ce sont des minorités qui généralement ne le crient pas sur tous les toits, et le font pour une raison. Le nombre de chat à donner chaque année est énorme, à cause des personnes qui ne stérilisent par leurs chats. Alors certaines personnes ont pu voir là un moyen facile de nourrir leur serpent.

Cela n’est absolument pas cautionné par la communauté terrariophile, et non, si un propriétaire de serpent vient vous voir pour adopter un chaton, il ne va pas se retrouver dans le ventre de l’animal ! Les terrariophiles sont avant tout des passionnés des animaux, qui ont souvent également d’autres animaux chez eux (chat, chien, oiseau, souris ou rat de compagnie !).

Je fais une bonne action en tuant un serpent croisé dans la forêt ou sur la route, ça peut être une vipère dangereuse !

Faux ! Premièrement, les vipères mordent rarement, et injectent du venin seulement 1 fois sur 5. En effet, la production de venin est très lente, elles l’utilisent donc surtout pour tuer leurs proies. De plus, leur venin n’est pas mortel pour l’homme, sauf en cas de réaction allergique (choc anaphylactique). Leur venin provoque une ecchymose, des nausées et une douleur locale, ce qui doit être soigné à l’hôpital.

De plus, la plupart des gens confondent couleuvres et vipères, et tuent donc les serpents à vue, alors qu’une couleuvre est inoffensive. Lorsque l’on connait la différence, ces deux catégories de serpents sont pourtant facile à différencier : les vipères ont une tête triangulaire, une pupille fendue (de « chat ») et sont petites et trapues (elles atteignent rarement le mètre). Les couleuvres quant à elles, ont une tête et une pupilles rondes, et elles sont longues et fines. Les serpents fuient l’homme, si vous voyez un serpent et ne savez pas le distinguez, taper fort au sol. Le serpent étant sourd, il utilisera ces vibrations pour identifier un prédateur, et fuira.

Enfin, les serpents européens sont protégés ! Tous les serpents sont protégés par l’arrêté du 19 Novembre 2007 : « Sont interdits, sur tout le territoire métropolitain et en tout temps, la destruction ou l’enlèvement des oeufs et des nids, la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement, la perturbation intentionnelle des animaux dans le milieu naturel.
« , ainsi que par l’article L415-3 du Code de l’environnement. Si vous tuez, prélevez ou mutilez un serpent, vous risquez soit une amende, soit une peine pouvant aller jusqu’à 1an de prison et 15000€ d’amende si vous aviez conscience de vous en prendre à une espèce protégée.

Voici un article qui explique bien, photos à l’appui, les différences entre couleuvres et vipères : Serpent de France.

Les terrariophiles sont des sadiques qui n’aiment pas les animaux puisqu’ils donnent des souris à leurs serpents

Faux ! La souris est la nourriture naturelle du serpent. Un serpent n’est pas végétarien, il est impossible de remplacer son menu. Le terrariophile ne fait donc que respecter le bien-être et les besoins de son animal. En général, la souris est donnée morte afin qu’elle ne souffre pas pendant le repas, et ne risque pas de blesser le serpent. Tout futur terrariophile doit être prêt à donner à manger des souris (mortes) à son serpent, ou se tourner vers un autre animal.

Les personnes non terrariophiles doivent donc respecter le mode de vie des ces animaux, tout comme vous n’empêchez pas votre chat de tuer des oiseaux ou des souris, ou n’essayez pas de donner de la laitue à votre chien même si vous êtes végétarien : ce n’est pas le mode de vie de votre animal.

Les serpents sont des animaux sauvages prélevés pour satisfaire des besoins égoïstes

Vrai et faux ! Au même titre que votre furet/lapin/hamster/souris/poisson/oiseau. Ce sont des animaux sauvages qui sont vendus comme animaux de compagnie, parfois prélevés, souvent nés en captivité. Il en va de même pour les serpents et autres reptiles. Si vous reprochez aux terrariophiles d’avoir des reptiles, faites-en de même avec les aquariophiles et les personnes qui ont un petit mammifère à la maison. La seule différence est notre rapport à l’animal, car le serpent a souvent une réputation négative qui n’a pas lieu d’être, par rapport à un mammifère.

Les serpents se mettent dans le lit de leur propriétaire pour le mesurer et savoir si ils peuvent le manger

Faux ! Cette croyance urbaine est très répandue, et chaque propriétaire de serpent l’a sûrement entendue au moins une fois. Nous ne savons pas d’où vient cette idée, mais c’est faux. Si un serpent qui s’est évadé de son terrarium s’est retrouvé dans le lit d’une personne, c’est parce qu’il cherchait de la chaleur.

Lors de l’évasion d’un serpent, on cherche principalement dans tous les points chauds de la maison (radiateur, dessous de frigo ou machine à laver) car l’animal cherche à garder une température idéale. S’il ne l’a pas trouvée, il se peut que la chaleur de son propriétaire soit son dernier recours. C’est la seule explication à cette croyance, pourtant elle est peu probable. Tous les propriétaires de serpents qui ont dû faire face à une évasion ont souvent retrouvé leur animal par pur hasard, ou en cherchant dans des endroits étroits dans lesquels le serpent a trouvé une cachette idéale.

3 Partages
1 réponse
  1. Sylvaine GABOTON
    Sylvaine GABOTON dit :

    Merci de ces informations et de remettre les choses en orde. Les serpents sont des animaux magnifiques et peuvent avoir un comportement vif et peureux et se caler lorsqu’on leur parle et les caresse longuement. C’est un animal tout aussi sociable que beaucoup d’autres. Il lui faut un climat de confiance et une nourriture saine et appropriée.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.